FONDEMENTS POUR UNE NOUVELLE CONCEPTION
DU RÔLE ET DE L’IDENTITÉ DU MANAGER

Face à la complexité croissante de notre société, le management fondé sur une logique d’expertise, d’autorité hiérarchique et même de charisme ne suffit plus. Les responsables et les équipes se doivent d’accéder à une nouvelle conception de leur rôle et de leur identité fondée sur des valeurs de coopération et de coresponsabilité.

VERS UNE DISPARITION DE L’OBJET DU MANAGEMENT

Depuis les années 1960, on a surtout aidé les managers au travers d’innombrables séminaires de management, à travailler sur les autres, les managés, par l’acquisition de toutes sortes de techniques, concepts, schémas permettant d’être « mieux outillés » (sic) et de savoir influencer leurs collaborateurs dans le sens voulu. Ces approches ont souvent eu pour effet d’intellectualiser le management, et, quelquefois, d’épuiser les managers, en les soumettant à une charge mentale lourde. En réponse, les offreurs de formation ont essayé de se singulariser par un recours à la « gadgetisation » des approches dont le charme retombe au bout de quelques semaines.

Aujourd’hui malgré ces vagues successives de « formation » la question de l’efficacité managériale dans les Entreprises reste une question majeure et souvent douloureuse. En particulier vis-à-vis des jeunes. Car il est difficile de faire changer les membres de son équipe si on ne change pas soi-même. 

 

VERS UNE NOUVELLE CONCEPTION DU RÔLE DE LEADER

Finalement, bien faire travailler une équipe est assez simple : cela consiste essentiellement à savoir créer une relation positive, une relation de coopération, constructive.

Mais pour créer cette relation le manager doit avant tout travailler sur lui-même, car on ne peut pas créer une relation durable par le recours à des artifices. Le progrès à long terme s’accommode mal de flirter avec la manipulation, comme c’est souvent le cas des approches « traditionnelles » du management. Le manager doit être lui-même et accepter les autres dans leur authenticité. Sa responsabilité est de savoir créer un espace sécurisé à l’intérieur duquel cela « fonctionne » et ou tous les aspects sont pris en compte, pour atteindre la performance. Cet espace se construit.

 

VERS UN NOUVEAU PARADIGME MANAGÉRIAL

L’entreprise qui a réellement l’ambition d’améliorer l’efficacité de sa ligne managériale ne peut pas se contenter d’envoyer ses managers acquérir quelques outils ou techniques, de manière éparse, 2 ou 3 jours, par ci par là, considérant que c’est à eux de se débrouiller ensuite. Cette ambition appelle en réalité une vision cohérente et homogène au sein même des équipes.

La réussite suppose donc la mise en œuvre d’un projet managérial. Dans cette optique nous ne sommes plus seulement dans l’acquisition de méthodes, ou de savoir-faire, mais dans l’acquisition de postures qui appellent un travail sur son savoir être relationnel, individuel et collectif. Il s’agit, bien sûr, d’un changement profond, à la fois sur le plan pratique et dans la vision du management.

Les éléments d’identité et de culture qui viennent d’être évoqués nous ont amenés à proposer de passer d’une simple approche du management à un nouveau métier, celui de « Team Builder ».